Les pharmaciens : Comment gérer son activité


Vous faire rappeler à ce propos

 

S’associer, se dés-associer, acheter, vendre, prendre des participations, transférer ou se regrouper et pourquoi pas mieux gérer son officine … autant de questions à se poser en cette fin d’année.

1 – Association ou séparation entre associés : comment se faire accompagner ?

Jeune ou moins jeune, la question de l’association se pose régulièrement dans la carriere d’un pharmacien d’officine. Comme dans toute aventure, l’association a un timing avec un début, un milieu et une fin. Heureuse ou malheureuse cette aventure peut prendre différentes tournures en fonction des aléas de la vie … et surtout en fonction des décisions stratégiques et tactiques prises dès le départ.

Quelle architecture juridique choisir au moment de l’association ?

Faut il créer une SPFPL au moment de s’associer ?

Une holding peut elle résoudre mes problèmes de distribution de dividendes ?

Qu’en pense mon comptable ? est il en mesure de m’accompagner sur ces sujets qui relèvent de la stratégie ?

Faut-il être accompagné par un avocat, qui lui, n’a aucune notion de gestion d’une officine ?

A quoi sert un un cabinet de conseil dans ce contexte ?

Si vous recevez cette newsletter c’est que nous vous comptons parmi nos clients et/ou que vous vous êtes déjà posé ces questions, vous avez donc une partie des réponses.

En 2021 si ces questions se posent pour vous, n’hésitez pas à nous en parler !

2 – Acheter, vendre, prendre des participations

Quelle architecture juridique choisir pour acheter son officine ?

Comment réinvestir le fruit de la vente de son officine sans trop souffrir de la fiscalité ?

Transfert, regroupement, réorganisation du réseau : comment bien ficeler mon projet ?

Le transactionaire peut-il réellement m’aider à construire un projet viable et rentable ? Et mon comptable ?

Comment investir dans d’autres officines ? Faut-il créer une Holding ?

Autant de questions qui se posent aujourd’hui. En effet, le monde de la pharmacie bouge vite, et voit des groupes se créer à l’instar de ce qui s’est fait dans le passé avec les laboratoires d’analyse et les centres de radiologie.

L’histoire est-elle en train de se répéter dans l’univers pharmaceutique ? A en croire les chiffres (nombre croissant de SEL et SPFPL), il apparait que l’univers de l’officine est en pleine mutation :

Grossir pour survivre, s’associer, se regrouper …

Notre cabinet, fort de nombreuses expériences de regroupement, transfert, passage en SEL ou création de holding peut répondre aux questions que vous vous posez sur votre avenir d’entrepreneur.

3 – Mieux gérer son officine

Enfin, la fin d’année est le moment propice pour se poser des questions sur la gestion de son officine.

Si la grande majorité d’entre vous à mis en place les tableaux de bord qui leur permettent de connaître précisément les ratios pertinents de l’activité et savoir quasiment en temps réel où ils en sont, il va, tout de même,  falloir attendre le bilan de l’expert comptable qui sortira, pour ceux qui clôturent au 31 décembre,  au mieux en mars au pire … en mai 2021.

En mettant en place une situation intermédiaire par exemple, vous pilotez au plus prés l’activité de l’officine, voici une idée simple pour améliorer vos outils de pilotage.

Voilà une bonne résolution pour 2021 : mettre en place une relation de plus en plus profitable avec votre expert comptable !

De plus, il existe des axes d’amélioration, des outils pour améliorer la rentabilité de son officine : et si il était temps de changer d’architecture juridique ?

Passer en SELARL, créer une SPFPL, vendre à soi-même : pourquoi ? comment ?

Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année et souhaitons vous revoir en 2019 pour de nouvelles aventures !


DENTISTEPHARMACIENCHIROPRACTEURBANQUIERCOMPTABLEPROFESSION LIBÉRALEAUTRE