Faut-il décider de passer en SEL ?

Décider en connaissance de cause.

Faire le bon choix et comprendre les objections habituelles au passage en SELARL.

Nous répondons à toutes les questions que vous vous posez sans obtenir de réponses claires et mesurables.

Nous sommes le premier cabinet spécialisé sur ce sujet, qu’il est finalement simple de maîtriser en obtenant un audit chiffré et personnalisé.


Vous faire rappeler à ce propos

Si vous n’êtes pas convaincu de l’opportunité d’un passage en SELARL c’est tout à fait normal!

De nombreux praticiens hésitent…

On ne peut prendre la décision de manière raisonnée qu’après avoir posé les chiffres et sur la base d’un audit financier sérieux.

La SELARL est un outil moderne de gestion qui permettra au praticien d’anticiper et d’optimiser la gestion sociale et fiscale de son cabinet.

La SEL permet d’exercer seul (c’est la SELURL) ou en groupe (on parle alors de SELARL).

Qu’est ce qui pousse le praticien à passer en SEL?

Il y a rarement une seule raison mais plutôt un ensemble de raisons : Tout d’abord passer en SEL va permettre au praticien de n’être taxé que sur les revenus réellement perçus et ainsi de prévoir ses cotisations sociales, impôts etc… En effet, le praticien devient alors gérant de sa société tout en restant TNS (Travailleur Non Salarié) au sein de la structure.

Tous les mois ce dernier choisit de se verser une somme fixe afin de pouvoir prévoir sa trésorerie personnelle et celle du cabinet. Cette somme peut varier selon le chiffre d’affaires réalisé et ses besoins.

Ensuite, il va y avoir la possibilité pour le praticien exerçant depuis plusieurs années d’effectuer une levée de cash lors de la revente de sa patientèle à la SELARL. Cette levée de cash va lui permettre de se désendetter d’un point de vue personnel s’il le désire. La plus-value de cession n’étant imposée qu’au taux de 30% (Flat Tax), ce qui est bien plus intéressant que le frottement fiscal lié aux revenus du travail (Urssaf, CARCD et impôt sur le revenu).

Enfin, le passage en SELARL va permettre au cabinet de prendre de l’ampleur (avec l’intégration de nouveaux associés) ou d’être transmis.

Quelles sont les étapes d’un passage en SEL?

La première étape c’est la réalisation d’un audit professionnel et personnel. Ce dernier prend en compte tous les aspects de votre situation actuelle de la façon la plus exhaustive possible. Il va permettre d’évaluer le prix de vente de la patientèle.

A partir de cet audit, nous allons mettre au point un budget prévisionnel professionnel et personnel après le passage en SEL et ce sur plusieurs années. Cette étape est indispensable pour prendre des décisions mais aussi pour aller voir les banques afin de solliciter un prêt.

Une fois ce point validé, on passe à l’aspect administratif du passage en SELARL. Des statuts doivent être rédigés par un avocat ainsi qu’un contrat de cession, puis le Greffe (avec de nombreux documents à fournir et formulaires à remplir), l’Ordre (pour l’inscription de la SEL au Tableau de l’Ordre et l’émission des cartes CPS), enfin la rédaction d’un pacte d’associés s’il y en a plusieurs.

Le passage en SEL doit être mûrement réfléchi et réalisé avec soin et expertise. Nous accompagnons des médecins, dentistes, ortho, depuis de nombreuses années dans ce processus.

Remplissez-le formulaire ci-dessous pour vous faire contacter par notre équipe d’expert et réaliser un diagnostique gratuit !


DENTISTEPHARMACIENCHIROPRACTEURBANQUIERCOMPTABLEPROFESSION LIBÉRALEAUTRE